Oscillation ::: Materia Forma
×

Le festival Oscillation 2024 est une réflexion sur la forme, le format et la performance. L’évidence d’une performance active liée à la musique a été altérée par l’omniprésence des instruments électroniques et des formes d’amplification, ce qui a également donné lieu à une plus grande variété de formats de concert. Cependant, l’absence d’activité sur scène n’équivaut pas à l’absence de performance : des objets peuvent jouer ce rôle, des événements quotidiens peuvent être encadrés pour se produire eux-mêmes, des sons peuvent exister en tant que formes en soi. Des degrés de réalité se transforment, apparaissent et disparaissent.

Une fois de plus, l’auditeur joue un rôle essentiel dans ce contexte, prenant part à l’interaction en se laissant immerger dans l’expérience sonore et en répondant aux formats proposés. Chaque situation de performance se nourrit d’un certain formalisme avec des codes de comportement plus ou moins implicites. Elle crée un espace d’apparition pour l’interprète et l’auditeur, oscillant entre la proximité immersive et la distance réflexive, entre l’autonomie de l’expérience subjective et une expérience communautaire amplifiée par la situation formelle. Les formes sont des espaces dynamiques qui doivent être habités par de nouvelles relations.

Les espaces influencent l’atmosphère et l’aura du moment. Les formats servent à rendre ce qui se passe lisible pour un public et à canaliser la situation chaotique et dynamique qui émerge lorsque la musique, l’interprète et les auditeurs se rencontrent. L’entrelacement de la forme, du format et de la performance génère des attitudes d’écoute qui peuvent être perçues comme un mélange de distance, de présence ou de participation, en fonction des espaces et des lieux où elles se produisent, ou alimentées par eux.

×